L'alimentation des vaches laitières

Deux fois par jour les producteurs de lait vont donner des fourrages et des céréales à l’ensemble du troupeau. Mais attention, l’alimentation varie en fonction de la saison.

Bernard Raynaud est producteur de lait depuis 1980, il travaille avec son fils au sein du GAEC des Bruyères à Charmensac dans le Cantal. La ferme est composée de Quarante-cinq Vaches laitières et de 130 Hectares de terres. Il livre son lait à une coopérative de collecte de lait : Union Altitude, son lait est essentiellement transformé à Saint Flour par les Fromageries Occitanes.

Que mangent  les vaches laitières de votre exploitation ?

Bernard : "La base de l’alimentation de mes vaches est bien sûr l’herbe, mais cela ne suffit pas totalement à répondre à leurs besoins. Pour produire du lait de qualité elles ont besoin d'une alimentation équilibrée. Elles ont besoin en plus de l'herbe, de céréales pour leur apporter de l'énergie, mais aussi de minéraux et des vitamines qu’elles ne trouveront pas forcément tout au long de l’année dans l'herbe, plus particulièrement l’hiver."

Elles mangent la même chose toute l’année ?

Bernard : "De mi-mai à mi-novembre (suivant l'année et la quantité de neige tombée !), elles ne mangent que de l’herbe au pâturage !  Il nous arrive aussi de leur mettre du foin à disposition en cas de sécheresse ou quand l'herbe est devenue plus sèche avec l'arrivée de l'été.

Et l’hiver ?

Bernard : "L'hiver, les vaches sont alimentées avec des fourrages que nous avons produits sur l’exploitation ou acheter dans l’aire géographique de l’AOP. Pour produire du lait à Fourme d'Ambert nous devons exclusivement utiliser des fourrages de la zone AOP Fourme d’Ambert. Et il en faut beaucoup, une vache est capable de manger plus de 15 kilogrammes de fourrage sec par jour soit près de 3 tonnes par hiver ! Il faut également leur donner des céréales et de minéraux, pour éviter que les vaches aient des carences.

Vos vaches mangent des céréales ! Les cultivez-vous?

Bernard : "Non pas sur mon exploitation, certains producteurs ont des terrains qui le permettent, mais pas moi. C’est les seuls aliments que je peux acheter en dehors de la zone AOP. Je ne peux cependant pas donner n’importe quoi. L’AOP a fixé une liste des aliments autorisés ainsi qu'une quantité maximale. Pour simplifier j’ai le droit d’acheter les céréales qui ne modifieront pas le goût et/ou la couleur du lait et donc du fromage. Les OGM ou l'huile de Palme ne sont pas autorisés."

L’alimentation influence la composition du lait ?

Bernard : "Bien-sûr, l’exemple le plus simple est la couleur du lait. Le lait du printemps est beaucoup plus jaune que celui d’hiver parce que l’herbe fraîche contient énormément de « colorant » naturels. Ces colorants sont en partie détruits en stockant les fourrages. Le lait d’hiver est donc plus blanc. C'est pourquoi l'AOP accorde une grande importance à l'alimentation des animaux. Tous les fourrages doivent provenir de la zone AOP pour garantir ce lien fromage-terroir."

Après l'alimentation des vaches laitières, venez découvrir la fenaison !

Haut de la page