L’Appellation d’origine Protégée Fourme d’Ambert est produite par 4 producteurs fermiers et 6 fromageries. Ces dernières emploient plus de 400 personnes.

Les Producteurs Fermiers

Le GAEC des Croix de Chazelles est l’un des 4 producteurs fermier de l’AOP Fourme d’Ambert. Leur histoire a commencé vers la fin du XIXe siècle par l’arrière grand-père, puis le grand-père et enfin le père. A l’époque, il s’agissait d’une fabrique artisanale au lait cru puis au lait thermisé dans les années 70/80. Après une fermeture d’une dizaine d’années de la petite laiterie, le cadet de l’exploitation agricole (Dominique) a souhaité se lancer dans la fabrication de fromages fermiers.

Le GAEC des Croix de Chazelles ouvre ses portes au public puisqu’il fait partie de la Route des Fromages AOP d’Auvergne.

Installée à Valcivières (1100 m d’altitude), à proximité d’Ambert, la Ferme des Supeyres est l’un des 3 producteurs fermiers de l’AOP (Appellation d’Origine Protégée) Fourme d’Ambert. Créé en 2007 par Antoine de Boismenu avec la complicité de son frère Louis, ce Gaec produit aujourd’hui près de 1000 fourmes d’Ambert par an.

Le GAEC de la Ferme des Supeyres ouvre ses portes au public puisqu’il fait partie de la Route des Fromages AOP d’Auvergne.

Le GAEC Geneste est l’un des 4 producteurs fermiers de l’AOP Fourme d’Ambert. Il a obtenu l’agrément AOP pour fabriquer de la Fourme d’Ambert en octobre 2007. Situé à Bongheat (63 160) tout près du fameux château de Mauzun, le GAEC Geneste ouvre ses portes au public puisqu’il fait partie de la Route des Fromages AOP d’Auvergne.

Depuis le 1er janvier 2015, une nouvelle production fermière est venue rejoindre officiellement les rangs de l’Appellation d’Origine Protégée Fourme d’Ambert. En effet, un jeune couple : Gwénaëlle (32 ans) et Julien Rodary (30 ans) a fait le pari du plus doux des fromages bleus en créant une fromagerie « l’Ambertoise » au sein même de l’exploitation familiale. Installés en GAEC à proximité d’Ambert, ils misent sur un atelier de fabrication fonctionnel de 300 m2 disposant d’un magasin de vente directe ouvert six jours sur sept. Si leur production est actuellement de 60 Fourmes d’Ambert par semaine, elle ne devrait pas en rester-là bien longtemps !

Les Fromageries

Nichée au coeur des monts du Forez, l’Entreprise Laitière de Sauvain (E.L.S.) fabrique selon un savoir-faire ancestral la Fourme de Montbrison depuis 1931. Rachetée en 2012 par Eric Soubeyrand, l’entreprise s’est spécialisée dans la production de pâtes persillées, de pâtes molles et autres tomes de montagne. Avec un site de fabrication et un site dédié à l’affinage, l’entreprise produit chaque année 400 tonnes de fromages pour 4,8 millions de litres de lait collectés annuellement. Preuve de son dynamisme et de son développement, E.L.S. s’est lancée dans la fabrication de l’AOP Fourme d’Ambert depuis mars 2015. Actuellement en cours d’affinage, les premières Fourmes devraient être commercialisées en mai 2016. Une nouvelle aventure à suivre !

www.fourme-tarit.fr

C’est encore une histoire de famille que celle de la laiterie Garmy à Pont Astier, 50 kms d’Ambert. A l’origine, il y a le grand-père Antoine puis le père  André et ses neveux Bernard et Philippe Ogheard. Aujourd’hui, c’est le petit fils Alain qui dirige l’entreprise familiale et son neveu Julien y travaille déjà. C’est dans son organisation et ses valeurs que cette entreprise à la pointe de la technologie a su conserver la tradition de la fabrication des bons produits du terroir.

La Laiterie GARMY ouvre ses portes au public puisqu’il fait partie de la Route des Fromages AOP d’Auvergne.

C’est Jean Dischamp en 1911 qui a repris un commerce de fromages à Clermont-Fd, « A la renommée des vrais Saint-Nectaire », Place Hippolyte Renoux, sur le plateau central. Il était stipulé dans l’acte de vente du fonds de commerce que le vendeur formerait l’acheteur à l’affinage du Saint-Nectaire. A cette époque, les Saint-Nectaire étaient affinés dans des caves creusées sur plusieurs étages dans le tuf volcanique autour de la cathédrale de Clermont-Fd. La seconde génération, représentée par son fils unique Paul Dischamp, a repris le commerce pour le faire grandir après la guerre. Même si le Saint Nectaire est l’AOP qui a donné ses lettres de noblesse à cette entreprise familiale,  la Laiterie de la Montagne produit aujourd’hui une part importante de la production de l’AOP Fourme d’Ambert.

Les Fromageries Occitanes (LFO), filiale du groupe coopératif laitier SODIAAL, ont été créées en 1994.

Cette filiale a pour mission de faire la promotion du savoir-faire fromager des pays d’Oc. A sa création LFO rassemble 640 collaborateurs issus des établissements et des filiales du CANTAL, de l’AVEYRON, de la LOZERE et de la HAUTE-GARONNE. C’est à Saint-Mamet-la-Salvetat  que vous pourrez découvrir le plus gros atelier de fabrication de fromages AOP d’Auvergne puisqu’il s’agit encore une fois d’une étape de la Route des Fromages AOP d’Auvergne.

La Société Fromagère du Livradois a été créée en 1949 par M. Jean THUAIRE, le grand-père des actuels propriétaires. Les frères Thuaire, Didier et Philippe, ont pris la suite de leurs parents en 1993. La société fromagère du Livradois s’est largement étendue depuis la création de la première fromagerie sur le canton d’Ambert à Fournols. Aujourd’hui, elle compte plusieurs établissements répartis dans toute l’Auvergne. Cette entreprise produit ou affine également d’autres AOP fromagères d’Auvergne. Le public peut découvrir ces activités en visitant la Cave de Salers, à Salers (15) qui fait partie de la Route des Fromages AOP d’Auvergne.

La fromagerie a été crée par Jean RIZAND en 1913. Après s’être installé comme producteur de lait en 1905 à Chalmazel, M. Rizand décide de tout vendre pour investir dans une petite fromagerie, il transformait alors 800 litres de lait par jour ! De 1913 à la vente de la fromagerie aux LAITERIES H. TRIBALLAT en 1989, la fromagerie c’est progressivement agrandie pour transformer près de 15 000 litres de lait quotidiennement en 1979.

La Société Laitière de Laqueuille est une société d’intérêt collectif agricole (SICA) dans laquelle sont fortement impliqués au capital nombre d’agriculteurs locaux. Elle accueille le public dans une pimpante petite boutique toute remise à neuf, tout près d’une sortie de l’autoroute A89 et propose une vidéo agrémentée d’explications en été puisqu’une fois encore, il s’agit d’une étape de la Route des Fromages AOP d’Auvergne